TGV

Mon premier voyage avec un bébé

Mon premier voyage avec un bébé

Et me voici, avec un petit bébé de quelques mois à devoir prendre le TGV pour une escapade en Provence. Oui, c’est mon premier voyage avec un bébé et pas seulement ! C’est la première fois que je prenais le TGV avec une poussette, un sac à linge, couches, biberons, lingettes, etc etc.
Quelle trouille !!! Mais il fallait, il fallait le faire car j’avais besoin d’une vacance, après un hiver si rigide, la neige, l’accouchement à quelques jours de Noël…

La poussette pour le voyage

Ma première préoccupation c’était la poussette.
Jusqu’à maintenant j’avais juste une coque/berceau rigide, pour les nouveaux nés.
Et donc il fallait l’acheter… mais laquelle ?
Ce qui m’agaçait c’était la pensée de la plier pour la mettre où sur le train ? Si longue et difficile de la ranger…
Mon premier voyage avec un bébé
Dans le bus pendant les déplacements en ville, j’ai rencontrée une maman, et qu’est-ce qu’on fait entre mamans ? On se donne des conseils !! Elle m’a montré sa poussette, une GB Qbit+, que, parmi toutes les bonnes caractéristiques techniques desquelles je vous parle ici (mon test et avis), il y avait celle de se plier pas comm un accordéon mais en soi même, en devenant une sorte de petit bagage. Le pliage se fait avec une seule main et une fois pliée, elle peut se ranger sous un siège de train sans soucis.

Deuxième question : est-ce qu’il faut payer pour voyager avec une poussette ?
Bref, un appel rapide à l’assistance TGV pour savoir que les poussettes sont bien acceptées à bord du train, sans frais supplémentaires. Oui, « c’est normal » direz vous, mais c’est toujours mieux de se renseigner, on ne sait jamais.

Le sac à linger pour un voyage de cinque heures

Oui, bien que j’ai pris le TGV qui prend juste 3 heures pour parcourir Paris/Aix-en-Provence, c’est bien de prévoir un voyage de 2 heures de plus… le temps d’arriver à la gare, le temps de descendre et arriver dans votre hôtel (maison d’hôte dans mon cas).

Quoi prévoir dans le sac à linger pour un voyage de 5 heures ?

Déjà ça dépend si vous allaitez au sein comme moi ou pas. Dans mon cas, j’ai prévu déjà un soutien gorge avec ouverture pour allaitement et bien sur une chemisier de facile ouverture.
En suite, voici le contenu de mon sac à linger :

  • 3 couches, car on ne sait jamais…
  • lingettes pour nettoyer la petite
  • un panneau à langer ( pour changer la petite de façon confortable )
  • une sucette ( Nicole n’aime pas les sucettes, mais… bof… et si j’en avais besoin ?? )
  • 2 bavoirs
  • mon gel antibactérien pour les mains
  • son doudou
  • un petit jouet qui fait de la musique ( pour créer une diversion, dans le cas de besoin )
  • une couette ( si la clim était trop puissante )
  • son petit chapeau ( pour la même raison ci-dessus )
  • quelques tonnes de prières afin qu’elle ne pleure pas trop

Et ouiiiii peut-être que j’avais trop prévu, mais c’était mon premier voyage avec un bébé !

Le voyage vers la gare

Tout simplement j’ai opté pour le taxi. Faites attention car Uber, LeCab, etc etc n’ont pas de siège auto pour bébé. Si vous avez le votre, tout va bien, sinon le petit n’est pas accepté  bord.
Moi, j’avais une voiture qui m’attendait au sud, donc j’ai appelé un de ces taxi privés, en ayant mon siège auto ( qui se monte sur la poussette, donc très pratique ).

Quoi faire dans le train avec un bébé

La première chose, c’est de faire correspondre le départ avec la tété. Si vous y arrivez, hop c’est fait ! Le petit mange et si tout va bien il s’endorme pour quelques heures dans vos bras. S’il ne marche pas, il y a toujours la promenade vers la voiture restaurant, les couloirs avec les banquettes, le doudou, les jouets. Nicole adorait regarder depuis la fenêtre avec ses yeux plein de stupeur.

Allaiter dans le train

Là vous êtes dans l’impasse. Réserver une place coté fenêtre pour être plus cachés pendant l’allaitement ou coté couloir car vous prévoyez de bouger beaucoup ?
J’ai opté pour le couloir ( et j’ai bien fait !! ). Pour allaiter pas de soucis. Soyez naturelles, utilisez un petit voile si vous ressentez que les gens commencent « à parler ». Sinon il y a les banquettes dans le couloir. Personnellement je n’ai jamais eu de problèmes. J’ai allaité tranquillement assise à mon poste, sans aucun voile, avec les sourires de tout le monde. Allaiter c’est la chose la plus naturelle au monde qui ne dérange personne, ou au moins, ne devrait déranger personne...

Pour conclure ce récit, pour être mon premier voyage avec un bébé, c’est très bien passé. J’étais très heureuse d’avoir franchi ce pas et surtout d’avoir remarqué que Nicole aussi a très bien aimé les long déplacements..

 

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.